Peaufiner une façade avec un enduit terre

Réaliser un enduit de finition sur une façade exposée EST

Les enduits en terre crue se réalisent en plusieurs étapes.

Nous vous partageons notre expérience sur la réalisation d’un enduit en terre sur support bottes. Les enduits sur bottes de paille se réalisent en plusieurs étapes, voir les photos.

  • la barbotine
  • la couche de corps
  • l’enduit de finition

Astuce avant de poser vos premières couches d’enduit  vous pouvez passer au taille haie vos bottes paille afin d’avoir une surface plane. Ceci n’est pas obligatoire.

Dans cet article, nous vous présentons l’étape d’enduit de finition pour une façade exposée Est. En 2015, la barbotine et la couche de corps ont été posées. Nous avions envie d’attendre avant de poser la couche de finition afin de voir comment la façade évoluée.

Verdict : la façade n’a pas bougé. L’enduit de corps a bien résisté aux intempéries de 2015 à 2020. Il a seulement vécu un peu le phénomène d’érosion sans mettre en péril la qualité de l’enduit et le support botte de paille derrière.

Condition de réalisation de l’enduit de finition

La pose a été réalisée sur le mois de novembre avec les belles journées de l’automne le séchage s’est très bien passé.

Une personne a posé l’enduit par séquence de deux heures pour une surface totale de 28 m2 avec une couche d’environ 1 cm adaptée en fonction des irrégularités dur mur.

La préparation du mélange  s’est faite la veille. Le mélange a ainsi le temps de reposer. La mise oeuvre est fait avec un malaxeur pour faciliter la préparation pour une seule personne.

Pourquoi un enduit terre-chanvre ?

Nous avons intégré du chanvre dans notre mélange pour augmenter la solidité de notre enduit.

Voici le retour d’expérience d’Ecopertica : Différence entre le chaux-chanvre et le terre-chanvre : https://www.ecopertica.com/aller-plus-loin/eco-construction/difference-entre-chaux-chanvre-terre-chanvre/

Voici notre recette  adaptée à notre projet mais nullement reproductible  à l’identique pour vos projets

  • 1 volume de terre, préalablement trempée dans des poubelles dont utilisée  à l’état humide
  • 1 volume de chenevotte
  • 4 volume de sable (dimension 0.2/0.4) 
  • malaxeur
  • Seaux et baste de maçon
  • Pulvérisateur
  • Echafaudage
  • Plastique pour protéger les bords de fenêtre
  • accès à l’eau

Les matériaux nécessaires

Pour cette façade nous avons utilisé la terre de la carrière présente en Sud Gironde : entreprise Storme. La terre est déjà prête à l’emploi. Au séchage elle a 10 % de retrait. Il est donc indispensable de faire des tests avant.

Le sable est fourni par un magasin de matériaux

La chènevotte est en sac de 20 L de Biofat

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *