Comment employer la terre pour du logement en ville ?

 

L’utilisation de la terre crue est limitée à des projets d’habitat en milieu rural.
FAUX

 

Comment employer la terre pour du logement en ville ?

Pour réaliser un projet utilisant la terre crue en milieu urbain, il convient de choisir les techniques adaptées afin de pouvoir profiter des qualités du matériau et éviter les obstacles notamment celui de la logistique.

Dans le contexte urbain d’une parcelle très contrainte, nous vous conseillons d’utiliser un système constructif porteur à ossature bois, associé à 2 techniques « légères » de construction en terre crue que sont la terre allégée et l’enduit, et une technique « massive », la brique de terre comprimée.

 

Le bloc de terre comprimée 

 Cette technique consiste à compresser de la terre humide et pulvérulente, dans un moule à l’aide d’une presse. La production des blocs peut se faire sur site ou en usine.

Vous pouvez trouver près de chez vous des fournisseurs de briques terre crue. Il vous restera à maçonner votre mur, comme si vous aviez un parpaing mais avec tous les avantages de la terre crue :-))

La terre allégée 

La terre allégée se compose d’environ 20% de terre associée à 80% de fibre végétale et parfois de granulats minéraux légers (roches volcaniques, minéraux soufflés ou expansés). C’est un matériau de remplissage de structure porteuse en bois, dont les performances thermiques conviennent particulièrement bien au climat tempéré.

Le livre de Franz Volhard nous présente de manière didactique la technique de la terre allégée.

Les diverses techniques de mise en oeuvre de la terre allégée – confirmées par les standards professionnels – se distinguent de celle de la terre banchée (pisé) par une grande simplicité d’exécution, qui les rend accessibles aux autoconstructeurs et aux artisans du secteur de la construction.

Les matériaux en terre allégée – le plus commun étant le mélange terre-paille – présentent un bilan environnemental incomparable et offrent des caractéristiques techniques élevées, dans un spectre de performance large allant du matériau léger, donc isolant, aux matériaux denses permettant une inertie importante et une bonne résistance à la compression.

https://www.actes-sud.fr/node/55179

Enduits de terre 

 L’enduit de terre crue se compose de grains fins (sables et silts) qui forment le corps et d’argile qui sert de liant et confère sa couleur à l’enduit. On peut également y ajouter de la fibre végétale pour limiter le retrait et jouer sur la texture. L’enduit apporte une masse thermique suffisante pour le déphasage quotidien dans un intérieur et assure un complément d’étanchéité à l’air tout en restant perspirant. Son usage en extérieur est possible mais pour résister aux intempéries il devra soit être stabilisé à la chaux soit recevoir une finition chaulée en surface (badigeon ou colature).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *