Visite d'une école bioclimatique au Maroc

Pendant mon voyage de découverte du patrimoine architectural du Maroc, nous avons  visité une école bioclimatique réalisé avec BC Architect et le soutien de la fondation Goodplanet. Nous avons eu le grand plaisir d’être reçu par le directeur Monsieur Hammi.
Etape à Ouled Merzoug, commune rurale d’Idelsane dans la province de Ouarzazate
Le village (Douar) d’Ouled Merzoug s’étend le long de l’oued Dadès (rivière). Les habitats sont principalement en terre même si le ciment est également arrivé dans ce village.
Je suis sortie des sentiers touristiques pour découvrir ce magnifique village en cœur de vallée Dadès.
L’environnement est luxuriant, alimenté par la rivière. Tel un oasis, les figuiers, les palmiers, les roseaux, les grenadiers, les vignes sont abondants et généreux ainsi que l’agriculture.

L’architecture du village est caractérisée par des habitats en terre et principalement des adobes ou brique de terre.

Une pépite verte au milieu des rochers
En effectuant des recherches, j’ai identifié des projets réalisés par la fondation Good Planet. Elle porte différents programmes notamment celui d’Action Carbone Solidaire permettant de réaliser des écoles bioclimatiques dans différents pays. Le Maroc en fait partie.
J’ai pris contact avec la fondation pour expliquer ma démarche et l’objectif de mon voyage au Maroc. Claire d’Action carbone solidaire m’a guidé et transmis des contacts facilitant la rencontre avec Mr. Hammi.
Je suis donc accueillie par Mr. Mohammed Hammi, vice directeur de l’école d’Oulad Merzoug. Il est accompagné par deux professeur(e)s de l’école. Mohammed est enseignant depuis le début des années 80’, il exerce toujours son métier de professeur à l’école du Douar Oulad Merzoug.
Dans l’école d’Oulad Merzoug accueille entre 120 et 130 enfants de la maternelle au primaire. Il y a une équipe de 6 professeurs. Ce rythme scolaire s’entend de septembre à juin. Les élèves alternent entre l’école le matin et l’après-midi.
Il y a cinq ans l’école a connu une grande métamorphose améliorant la qualité d’accueil des enfants et le confort de l’équipe d’enseignants.
L’équipe de l’école a porté le projet d’évolution des habitats existants qui étaient en pré fabriqués et inadaptés au climat local. En juillet et août il fait plus de 45° et c’est un soleil de plomb.
Cette 1ère étape s’est également accompagnée de la création de nouveaux bâtiments bioclimatiques : salle multimédia ainsi qu’un bâtiment dédié à la maternelle.

Des espaces verts arborent l’ensemble de l’école.
L’école est inscrite dans une démarche de développement durable intégrée au programme pédagogique. Le programme pédagogique aborde 3 thèmes : les déchets (tri sélectif et recyclage des déchets, l’eau (création d’un château d’eau et système de gouttes à gouttes) et l’électricité (ampoule LED et prochainement installation des panneaux solaires)
L’équipe de professeurs partage également leur expérience avec d’autres écoles locale (exemple avec le village d’Imloul de l’autre côté de la rivière.

  • En étant recomposé du « Pavillon vert» de la fondation Mohammed VI, l’école partage également avec d’autres école impliquées dans les actions éducatives sur le développement durable.
    Les professeurs constatent des évolutions dans les comportements des enfants ainsi que leur famille :
    “Partage des connaissances entre les enfants et les parents (exemple sur les déchets organiques, les enfants expliquent que les déchets organiques peuvent être données aux animaux”
  • Les parents qui étaient enfant dans cette école souhaiteraient être de nouveau enfant pour vivre dans cet écrin de verdure

Les caractéristiques architecturaux du projet
Ayant besoin d’une infrastructure éducative pour le village d’Ouled Merzoug en 2014, l’action de la fondation Goodplanet a eu pour objectif d’installer une école maternelle avec un fonctionnement bioclimatique, dans le prolongement du bâtiment scolaire existant. Le bâtiment s’inspire d’une architecture vernaculaire issue des typologies, matériaux et techniques locales, avec un aspect contemporain, un fonctionnement bioclimatique performant et une conception parasismique résistante. 

L’école maternelle d’Ouled Merzoug a des fondations en pierre naturelle d’origine locale, avec des murs en pisé, un toit plat en bois et terre. La finition extérieure est réalisée avec un enduit “intemporel”, mélange de 2 terres, paille et sable, tandis que la finition intérieure est faite de “nouss-nouss” poli, une “moitié” de terre et de gypse pour créer un enduit intérieur respirant qui diffuse la lumière indirecte du soleil.

Les façades sud-est et nord-ouest, qui ont un fort ensoleillement, sont protégées par des ombres d’arbres ou de cour, tandis que la façade sud a un mur creux pour l’isolation et une grande masse thermique, rendant le bâtiment frais le jour, mais plus chaud la nuit jusqu’au matin. 

La salle de classe est reliée par deux cours, une de chaque côté. Les deux cours peuvent être lues comme un terrain de jeu pour les plus petits (3-6 ans) mais peuvent être utilisées comme une salle de classe externe pour raconter des histoires et d’autres activités. Ces cours sont surélevées en raison de la topographie du site et sont reliées à un plus grand jardin avant de  donner accès au reste de l’école.

Plus d’information sur BC Architect : 

fondation good planet